Université d été de la Transition Ecologique dans les Hautes-Alpes

Compte-rendu des Université d été de la Transition dans les Hautes-Alpes

Outils pour utilisateurs

Outils du site


guillestre2019:cooperation2019

Atelier dimanche 18 août 2019 matin

La coopération : s’associer – mutualiser – coopérer pour une transition économique et écologique

Animé par Guillaume Déjy (Collectif Guillestrois en Transition) 40 personnes

Qui sont les acteurs du territoire ? et comment coopèrent-t-il ?

Introduction de la matinée

Une définition de la coopération et des différents temps de l’atelier.

Définition de la coopération :

La coopération est une forme d’organisation collective qui entend promouvoir un système fondé sur une vision partagée des différents acteurs, dans un esprit d’intérêt général, au service de toutes les parties prenantes.

1er temps de l’atelier brainstorming et regroupement des acteurs :

Les participants ont répertoriés les acteurs sur le territoire des hautes alpes et les ont regroupés par catégorie d’acteurs.

1 : Les collectivités : commune, département, com-com, pays,

2 : le secteur économique : Artisans, entreprises, clubs d’entrepreneurs, stations de ski

3 : Groupements d’individus : associations, syndicats, comités des fêtes, multinationale, collectif

4 : Administrations: ONF, parc naturel, éducation national, chambre consulaire

5 : Individus : habitants, touristes, migrants

6 : Media : journaux, chaines tv radio, réseaux sociaux.

2eme temps de l’atelier :

Les participants se sont répartis par table en petits groupes et représentent une catégorie d’acteur. Ils réfléchissent aux liens de coopération entre eux et les autres acteurs autour du thème de la transition. Ils définissent si les liens avec chaque catégorie fonctionnent, sont en développement ou bien sont limités.

3ème temps de l’atelier :

Restitution :

Le groupe s’est reconstitué en cercle et fait un retour sur le fonctionnement des liens entre les différents acteurs : chaque groupe est présenté par une feuille, celles-ci sont déposées en cercle (voir photos). Une ficelle de couleur est placée entre les feuilles en fonction du lien de coopération des acteurs entre eux (vert si fonctionne, bleu si en développement, rouge si limités).

4ème temps de l’atelier :

Réflexion et pistes d’amélioration de la coopération sur les liens qui étaient limités dans les deux sens.

1er lien : Collectivités et administrations

2eme lien : Administrations et individus

3eme lien : collectivités et individus

Ces différents thèmes ont été soulevés :

Implication des élus, plus informer, favoriser le dialogue par la constitution de collectif, lutte contre la désinformation et réinformation. Favoriser le contact humain, réorganisation sociétale

Réflexion sur la création d’une branche de désobéissance civile sur le territoire.

Recherche collective d’une définition de la désobéissance civile comme un refus de se soumettre à la loi jugée par ceux qui la contestent comme contraire à une morale, une éthique. Ex de désobéissance civile réseaux des semences paysannes qui dispose d’une veille juridique. Comme le cadre législatif empêche le respect du vivant il y aura désobéissance civile.

S’opposer par des moyens légaux.

Les connaissances sur le droit et le fonctionnement des institutions sont encore trop limités, l’information et la formation manque à ce sujet. Certains organismes comme les défenseurs des droits présent dans chaque département peuvent renseigner sur la loi et les relations avec le service public. https://defenseurdesdroits.fr/

Le poids du collectif peut avoir de l’influence

Célébrer valoriser les individus qui agissent.

La communication entre collectivités et individus doit être développer.

Encore beaucoup de lien entre collectivités et individus sur les intérêts individuels.

Comment la collectivité et les individus remettent en place des lieux de dialogue collectif, les tiers lieux peuvent-t-ils contribuer à ces nouveaux espaces de dialogues ?

Mise en place sur Briançon des jeudis citoyens où un jeudi par mois les élus venaient présenter les projets en cours et dialoguer avec les habitants.

On entre dans une période où les changement sociaux montre un besoin de réappropriation du lien entre collectivités et individus.

Le PLU a puy Saint Andrée 13 ateliers sur 13 mois, une fois par mois . entre 20 à 50 personnes présentent sur 500 habitants tous les sujets ont été abordés. Les habitants ont pris les décisions. Lors des discussions autour du PLU peu de partage sur les intérêts personnels si les citoyens ne suivent pas, difficile de mettre en place la transition.

Une société où il y a raréfaction des ressources va plus aller vers des organisations collectives.

L’information sur les réunions mise en place par les collectivités n’est pas toujours suffisamment diffusés. Réfléchir à de nouvelles méthodes de communication entre les collectivités et les citoyens.

Présentation du média des acteurs : https://adscb05.org/lemediadesacteurs/ Dispose d’une infolettre, recherche un comité de pilotage bénévole, envoyer les initiatives aux médias des acteurs pour qu’il les diffuse. 2 ateliers thématiques par an cet année alimentation et mobilité.

Discussion

Entrer votre commentaire:
V V S​ H J
 
guillestre2019/cooperation2019.txt · Dernière modification: 2019/08/25 23:35 par guillestroistransition